Les Ecossais

L’Irlande a attribué à son whiskey une graphie distinctive qui permet de le reconnaître partout dans le monde. Alors que la plupart des whiskys s’épellent sans « e », comme le fait The Glenlivet, celui distillé en Irlande s’écrit « whiskey », à l’instar d’autres whiskeys provenant d’Amérique.Cependant, tout n’est pas qu’une question de terminologie. Le style traditionnel du whiskey irlandais « d’alambic à chauffe directe » (pot still) est soumis à trois distillations, plutôt que deux comme on le fait en Écosse. Il est également élaboré à la fois à partir d’orge maltée et non maltée. L’orge fraîche lègue cet arôme fruité, léger et délicat, devenu emblématique du whiskey irlandais.L’Irlande produit également du whiskey de malt, qui est élaboré uniquement à partir d’orge maltée. Il y a aussi le whiskey de grain, fait à partir de céréales autres que l’orge, ainsi que des assemblages, habituellement de whiskeys de grain et d’orge.Certains de ces whiskeys sont distillés deux fois et sont tourbés, comme certains whiskys écossais. Pour d’autres, le grain est séché sous une chaleur sans fumée, procurant une finale plus veloutée. Tout compte fait, ce qui précède prouve qu’il est difficile de dresser un profil généralisé.